GÉNIE VÉGÉTAL

En intervenant sur les zones humides qui constituent le paysage de notre région, les CIGL utilisent des techniques de génie végétal.

Des protections de berges des lacs, des rivières ou des ports sont régulièrement réalisées afin de préserver des effets de l’érosion dus aux crues, au marnage ou au batillage.

Ces travaux font appel à des techniques professionnelles spécifiques comme l’hydroforage, la protection en fascine de Saule vivant ou l’utilisation de toile et de boudin en fibre de coco.

Ces ouvrages permettent également de maintenir et de favoriser le développement des plantes hélophytes et les écosystèmes aquatiques.

Des brise-vents en Saules tressés constituent un rempart efficace contre l’ensablement des voies de circulation et notamment des pistes cyclables tout en étant au départ une méthode de consolidation de berges.

Tous ces ouvrages sont réalisés avec des végétaux endogènes ce qui permet une intégration totale dans le paysage et une végétalisation naturelle due au pouvoir de reprise de telles espèces.

efficitur. consectetur ut ut elementum ante. vel,