CHANTIERS RIVIÈRE

La première action du travail en chantier rivière est la gestion de la végétation des berges appelée ripisylve. Celle-ci participe au maintien de l’équilibre physique par la fixation des berges, chimique par son pouvoir auto-épurateur, régulateur par son ombrage et son rôle sur la température de l’eau, esthétique par la diversification de son paysage, et écologique par sa biodiversité.

Pour cela nous faisons appel à des techniques d’abattage, d’élagage, de recépage, de traitement en têtard, de bouturage et de plantation.

L’autre enjeu du chantier consiste à désencombrer le lit du cours d’eau de tout ou partie des obstacles. En effet, l’érosion, le vent et le vieillissement de la végétation constituent autant de risques de barrages pouvant entraver le bon écoulement de l’eau dans le lit majeur ou mineur de la rivière. Il en résulte une dégradation des berges et pour certains cours d’eau une navigation rendue difficile.

Par des techniques de tronçonnage, de treuillage, de débardage, et de manipulation de cordes, nous évacuons les arbres tombés formant des embâcles en protégeant au mieux la structure des berges.

Nous favorisons le développement de la faune et de la flore en créant par exemple des passages à mammifères, des seuils régulateurs maintenant une lame d’eau oxygénante pour la vie aquacole.

La gestion des encoches, la consolidation des berges, la régulation des flux hydroliques se font en génie végétal.

neque. ut Sed pulvinar Praesent nunc venenatis, dapibus adipiscing felis